Jean-Baptiste Croizet, curé de Neschers et paléontologue.

J'ai surtout voulu dans cette biographie mettre l'accent sur le savant, le conférencier, l’écrivain et le voyageur qu'il fut tout au long de sa vie. Travailleur infatigable, il passa une partie importante de son temps dans la recherche sur les diverses fossiles (ossements, poissons, plantes, fleurs), mais n'en oublia pas pour autant, la géologie, l'étude des monuments anciens, les conférences, etc... Il eut pour amis de nombreux savants tels que : le baron Cuvier, Geoffroy Saint Hilaire, le comte de Rési, mais aussi bien d'autres prestigieux personnages, parmi ses relations figurèrent des ministres et l'on compta même des proches des différentes familles royales qui se succédèrent. Homme d'une grande modestie, comme il le fut d'ailleurs tout au long de son existence, il mena une vie exemplaire en se tenant loin des honneurs. Le livre compte environ 320 pages abondamment illustrées, agrémentées à la fin de chaque chapitre d'un glossaire, suivi de nombreuses reproductions de cartes anciennes, de planches, de dessins et de graphiques. Vous trouverez également un post expliquant en détail une statistique de Jean-Baptiste Croizet sur les crimes en France à son époque ici. Veuillez me contacter via le formulaire de contact pour que je vous envoie le livre en intégralité sous format PDF.

Image représentant une église sur le planisphère. Couverture du livre sur Jean-Baptiste Croizet, paléontologue et curé

Cette biographie est référencée dans une publication anglaise d'antiquité de Mars 2012, dont le titre est :"Lost and Found : the remarkable curatorial history one of the earliest discoveries of paleolithic portable art" pages 237-244. Les auteurs sont : S-M. Bello, G. Delbarre, S.A. Parglitt, A.P. Curraant, R.Krusznski et C.B. Stringer.
La découverte faîte par Jean-Baptiste Croizet à Neschers, d'un bois de renne gravé représentant partiellement un cheval ; il le revendit, ainsi qu'une partie de sa collection, qui fut estimée par George Robert Watherhouse, l'un des conservateurs du British Museum de Londres. Celui-ci se rendit à Neschers en janvier 1848, il en offrit 440 livres sterling (l'équivalent aujourd'hui d'environ 25500 livres sterling). Aux personnes intéressées, je ne saurais trop vous recommandez la lecture de cet article en cliquant ici.


L’Histoire de Neschers de l'an 1830 à nos jours.

J'ai essayé dans cette monographie, de faire resurgir les racines d'un passé, images lointaines et fugaces, mais pourtant si proches de nous sur l'humaine condition. De souffrance en joie, de désespoir en espérance, de recul en progrès, l'homme traversa avec courage les épreuves du temps. Cette monographie n'aurait pu voir le jour sans la consultation évidente de plusieurs centaines de pages de délibérations des différents conseils municipaux du village de Neschers qui se sont succédés depuis plus de 150 ans, d'archives privées, ainsi que d'actes notariés. Veuillez me contacter via le formulaire de contact pour que je vous envoie le livre en intégralité sous format PDF.

Photo de couverture du livre de Michel Golfier sur le village de Neschers